Qui suis-je ?

Derrière Laetitia Chazal … 

Il y a d’abord …

Une passionnée de la relation

laetitia_chazal_sophrologue_qui-suis-je_7

Enthou­siaste, je m’émerveille d’un rien.
Authen­tique : c’est à tra­vers mes choix de vie que je m’exprime plei­ne­ment.
Curieuse : j’aime apprendre, me for­mer en per­ma­nence.
Pas­sion­née : Je vis les choses avec enga­ge­ment et détermination.

 

Si mon approche est tout public, j’ai déve­lop­pé une sen­si­bi­li­té par­ti­cu­lière dans 3 domaines, piliers de ma vie personnelle, 

Les enfants, l’en­tre­prise, et l’équitation. 

 

Invariablement, nous sommes des êtres de relation. C’est ce qui rend notre vie à la fois complexe … et transcendante.

« L’entreprise »

Engagement humain et performance

J’ai pas­sé 15 années au sein de grands groupes Fran­çais de l’in­dus­trie phar­ma­ceu­tique à des postes qui m’ont pas­sion­né, dans les­quels je me suis enga­gée sans réserve.

Per­fec­tion­niste, j’ai du apprendre à prendre du recul  pour pré­ser­ver mon éner­gie et per­du­rer. J’ai alors eu la chance d’être accom­pa­gnée en sophro­lo­gie. La méthode a révo­lu­tion­né ma manière d’être et de tra­vailler. j’ai appris l’ef­fi­cience .

 Recon­nais­sante pour le monde de l’en­tre­prise et ce qu’il m’a appor­té, j’ai envie de par­ta­ger mon expé­rience, rele­ver les nou­veaux chal­lenges, aux côtés des dirigeants :

Limi­ter les risques psy­cho­so­ciaux (RPS), amé­lio­rer la qua­li­té de vie et les condi­tions de tra­vail (QVCT), amé­lio­rer sa rela­tion à soi et aux autres, pour per­mettre à cha­cun, sala­rié comme diri­geant, de vivre son métier de la meilleure façon qui soit.

Mon attirance pour l’univers du challenge-1
La relation mon besoin d’harmonie dans les liens parents enfants

« Les enfants »

Parce que tout commence ici…

La nais­sance de mon pre­mier, il y à 13 ans, a fait volé en éclat toutes mes cer­ti­tudes. Neu­ro-aty­pique, il a été ma plus belle leçon d’humilité. 

Ma volon­té d’a­voir une édu­ca­tion res­pec­tueuse de l’en­fant, m’a emme­née à me for­mer dix années durant. Neu­ros­ciences, lois de la rela­tion, com­mu­ni­ca­tion non vio­lente, édu­ca­tion posi­tive, approche Faber et Maslish…J’y ai acquis une solide com­pré­hen­sion des rela­tions humaines et des prin­cipes qui les régissent, des outils per­met­tant plus d’har­mo­nie, dans la rela­tion à soi et aux autres. 

Je me suis for­mée aux neu­ro-aty­pismes, (HPI, DYS, TDA/H) afin d’ accom­pa­gner ces enfants sou­vent stig­ma­ti­sés mais aus­si les parents fati­gués, sou­vent démunis.

J’in­ter­viens aus­si bien auprès des enfants, au cabi­net, en école, qu’au­près des adultes encadrants.

« Les cavaliers »

Les accompagner à se réaliser. 

Pas­sion­née d’équitation, Diplô­mée d’un DEUG STAPS (science des acti­vi­tés phy­siques et spor­tives) j’ai mis l’é­qui­ta­tion entre paren­thèse durant deux décen­nies pas­sées à tra­vailler et éle­ver mes enfants. 

Lorsque je me suis remise à che­val, j’ai alors été au  contact de jeunes cava­liers qui per­daient leurs moyens en com­pé­ti­tion, téta­ni­sés par le stress.

Apprendre à gérer son stress, ses émo­tions était mon cœur de métier, c’est donc natu­rel­le­ment que j’ai com­men­cé, à les accompagner.

Les résul­tats ont été bluf­fants et m’ont don­né envie d’al­ler plus loin. J’ai enta­mée une spé­cia­li­sa­tion et me suis cer­ti­fiée sophro-cava­liers France.

Une dis­cus­sion plus récente avec Phi­lipe ROZIER, (cava­lier inter­na­tio­nal, cham­pion olym­piques JO de Rio en 2016) m’a don­né envie d’aller encore plus loin, d’é­tendre encore mon champs d’ac­tion et de com­pé­tences, de pro­po­ser un accom­pa­gne­ment expert des cava­liers de haut niveau. J’en­tame  cette nou­velle année une cer­ti­fi­ca­tion avec enthou­siasme, aux côtés d’ Alain Ber­nard, (triple cham­pion olym­pique des JO de pékin en 2008) et Tho­mas Sam­mut, pré­pa­ra­teur men­tal de spor­tifs internationaux .

Une dif­fi­cul­té ?
Discutons-en! 


Incu­ba­teur d’équilibre, cata­ly­seur d’harmonie

Lae­ti­tia Cha­zal, sophro­logue, Pré­pa­ra­trice mentale